Romane Geurts

De l’autodestruction à la vie.

À un croisement aujourd’hui je suis,
J’ai souffert dans ma vie,
J’ai fait des choix qui n’étaient pas bons pour moi,
Des fois, je le savais à l’avance,
Et pourtant, je le faisais quand même, ce choix,
Et puis je pleurais, je me relevais, je repartais comme si de rien n’était,
Un schéma qui ne s’arrêtait jamais, qui me marquait,

Aujourd’hui, je me rends compte de mes travers,
Je me rends compte du pouvoir que j’ai donné à ces schémas sur moi,
Menée par le bout du nez, j’allais là où cela leur plaisait,
Mais tout ça, c’est parce que je le voulais bien au fond,
Je n’avais pas le courage de prendre les propres reines de ma vie en main,
Me laissant entrainer jusque dans les bas-fonds.

Doucement mais sûrement, j’ai décidé de me relever, de me transformer,
De cette vie-là, de ces choix-là, je n’en veux plus,
Parfois, poursuivie par le passé, je lutte contre cette névrose,
Oui, cette névrose de me sentir exister par la souffrance,
Par les émotions intenses,
Cela ne m’a apporté que joie éphémère,
Brûlée par mon propre feu intérieur,
Je n’étais plus maître de moi-même.

Aujourd’hui, j’ai la chance de pouvoir faire des choix différents,
Emplie d’amour et de joie,
J’ai découvert que j’étais plus que ça,
J’ai choisi de m’ouvrir à mon propre cœur,
À ma noirceur et à ma lumière,
J’ai choisi de m’accepter dans mon entièreté,
Et de m’aimer,
De m’aimer assez que pour arrêter de m’autodétruire.

Merci à l’Univers de me faire grandir.

Romane
13/07/2020